Herbes aromatiques

herbes-aromatiques

LES BASES | Wé wé wé ça fait deux semaine que je n’ai rien publié. En fait, ce projet d’ateliers culinaires prend plus d’ampleur que prévu et je suis donc en train de préparer des tas de choses pour une meilleure mise en oeuvre des ateliers futurs. Je ne suis donc pas en train de chômer, bien au contraire!

Je me suis également rendu compte que beaucoup d’ingrédients sont complètement inconnus de mes lecteurs (je n’arrive toujours pas à croire que j’ai des lecteurs). Voici donc un article intermezzo reprenant une photo et brève explication des herbes aromatiques utilisées jusqu’à présent. Je pense également dans le futur faire un article sur les différentes épiceries vietnamiennes et asiatiques que je connais à Bruxelles.

On va faire comme dans les films, c’est-à-dire, par ordre d’apparition :

basilic-thai

Le basilic thaï est utilisé pour parfumer le phở à la façon du Sud (dans le Nord, le phở se mange sans herbes aromatiques), mais également de nombreux autres plats dans toute l’Asie du Sud-Est. Ses feuilles sont couleur vert et pourpre, et son goût légèrement anisé.

ngo gai

Le ngò gai est une herbe aromatique également utilisée avec le phở, et pour laquelle je n’avais pas trouvé la traductions française au moment de la publication de la recette. En anglais, c’est culantro. Aujourd’hui, grâce à Wikipedia, je sais qu’il s’agit du « Eryngium foetidum », appelé en français « coriandre longue, coriandre chinoise, panicaut fétide et bien d’autres noms ». J’espère que ceci vous aidera à le trouver chez l’épicier…

coriandre

Là c’est facile: il s’agit de la coriandre, qui est commercialisée dans la plupart des supermarchés et dans les épiceries marocaines. Les épiceries asiatiques la vendent parfois avec la racine, qui peut être utilisée pour parfumer des bouillons. Elle est souvent utilisée ciselée avec de l’oignon jeune pour parfumer les plats juste avant de les servir.

liseron

Le liseron d’eau ou rau muống, je vous en ai déjà parlé dans cette recette. D’ailleurs, je ne sais pas s’il y a un lien, mais depuis que je l’ai publiée, chaque fois que je vais à l’épicerie vietnamienne, il n’y en a plus. Pour moi, ce légume symbolise vraiment la cuisine vietnamienne « domestique ». C’est un peu le légume des pauvres, tellement ça pousse bien là-bas …

bac ha

Le bạc hà utilisé dans la soupe de poisson aigre-douce est traduit en anglais par « taro stem » car il s’agit des tiges de la plante de taro (vive Wikipedia). Elles ont une consistance un peu spongieuse.

ocra

L’okra n’est en fait pas ocra en français, mais gombo, et est également un ingrédient indispensable à la soupe de poisson aigre-douce.

rau-om

Enfin, le rau ôm, aussi utilisé dans la soupe de poisson aigre-douce, est traduit en anglais par « rice paddy herb » et voici le lien vers Wikipedia. Son parfum est légèrement citronné.

thit-bo-la-lot-5

Lá lốt est traduit en français par « feuille de bétel ». Ce sont des grandes feuilles de la forme d’une feuille de pique très parfumées, qu’on utilise principalement pour former des rouleaux avec de la viande de boeuf ou une autre farce. Voici le lien vers la définition Wikipedia, et la recette de « thịt bò lá lốt« .

oignons jeunes

Les oignons jeunes, oignons nouveaux, ou oignons verts, ça, c’est vraiment connu de tous. Et ce n’est pas tropical, ça pousse très bien ici! Une idée de jardinage si vous avez un potager… C’est très aromatique, et on peut tout manger, même les feuilles vertes! Il faut juste retirer les racines, les parties blanches un peu flétries, et les extrémités flétries des feuilles vertes. Dans la cuisine vietnamienne, on hache souvent des oignons verts et de la coriandre ensemble, et on parsème ce mélange sur soupes ou plats chauds.

tia to

Râu tía tô, Wikipedia le traduit par « pérille de Nankin ». C’est une large feuille verte à reflets violets, dont la saveur est assez difficile à décrire. C’est à la fois frais, parfumé, mentholé, bref, c’est super bon et super sain.

Publicités

7 réflexions sur “Herbes aromatiques

    • Hihi oui ce sont des herbes plutôt tropicales très utilisées en Asie du Sud-Est. On les trouve dans les épiceries asiatiques mais elles sont conditionnées dans des emballages en plastique et viennent de loin, alors je pense tout doucement à essayer d’en planter ici 😉

      J'aime

  1. Pingback: Bánh canh gà – Soupe de nouilles au poulet | d'anis et d'étoiles

  2. Pingback: Bánh canh gà – Chicken noodle soup | d'anis et d'étoiles

  3. Pingback: Bánh xèo (crêpes vietnamiennes salées) | d'anis et d'étoiles

  4. Oh depuis le temps que j’étais à la recherche de quelqu’un qui pourrait m’éclairer sur l’utilisation des multiples herbes qui sont vendues dans mon supermarché asiatique!
    Merci! 🙂
    Bises et @+, Anne.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s