À la recherche d’Aphrodite

Faros Beach, Paphos, Cyprus

Faros Beach, Paphos, Cyprus

VOYAGES | Hello à tous, me revoilà après plusieurs mois encore une fois … Où suis-je passée pendant tout ce temps? Et bien j’ai été temporairement « sans cuisine fixe » (SCF, ndlr), d’où l’absence de nouvelles recettes, j’ai suivi une formation intensive et accélérée avec le chef David De Snyders d’Horeca Be Pro, j’ai fait un stage chez Les Filles, plaisirs culinaires, les travaux à mon local avancent lentement mais sûrement … bref, je n’ai pas chômé! Mais vous savez comment est la vie, hein, pleine de détours et de méandres, et j’ai décidé de faire un crochet inattendu: me voici à Chypre pour 6 mois pour un stage de cuisine dans un hôtel 5 étoiles, qui l’eût cru! Les chances sont grandes que je vais un peu tarder avant d’exploiter mon local, mais je vous réserve plein d’autres surprises complètement imprévues …

Formation à Horeca Be Pro

Formation à Horeca Be Pro

Je vous écris donc de la Méditerranée, de Paphos plus exactement, la région d’où Aphrodite aurait émergé de l’écume selon les légendes. Cela fait maintenant un peu plus d’un mois que je suis ici et j’ai décidé de réorienter ce blog vers les cuisines du monde et les voyages, au gré de mes propres découvertes à moi, qui n’arriverai décidément jamais à rester à un seul endroit à ne faire qu’une seule chose. Ne vous inquiétez pas, le focus reste bien sûr la cuisine vietnamienne, mes roots! Mais le monde est tellement vaste, alors pourquoi se limiter là?

Bon alors voyons voir Paphos… Que dit Lonely Planet?

« Linked by a traffic artery, Kato Pafos (Lower Pafos) and Ktima (Upper Pafos; 3km to the northeast) form a schizoid whole. Kato Pafos, the tourist centre, is blatantly geared towards English tourists, with the inevitable all-day English breakfasts and bars. It could be worse: construction along the palm-fringed seafront is low-rise and, as well as being home to a vast archaeological site, Kato Pafos has backstreets hiding other historic gems like medieval baths, catacombs and a simple fishermen’s church. »

Après un mois à Kato Paphos, je dois dire que I could not agree more. La zone portuaire de la ville est extrêmement touristique avec des lounge bars et autres bars qui deviennent des discothèques en plein air tous les soir, des racoleurs mâles et femelles qui savent très bien dire Hello how are you love, et des restaurants qui mentionnent tous traditional Cyprus dishes ou real English Breakfast with beans. Bref, tout pour satisfaire les touristes en quête de défoulement. Mais Paphos, ce n’est pas que ça, heureusement. Entre deux bars, il peut y avoir une basilique datant du 13e siècle, des bains ottomans, des catacombes, ou un vieux fort.

Basilique Saint Paul's Pillar-Chrysopolitissa

Basilique Saint Paul’s Pillar-Chrysopolitissa

Voyons voir ce que dit Wikipedia:

« Pafos /ˈpæfɒs/ (Greek: Πάφος [ˈpafos]; Turkish: Baf) is a coastal city in the southwest of Cyprus and the capital of Pafos District. In antiquity, two locations were called Pafos: Old Pafos and New Pafos. The currently inhabited city is New Pafos. It lies on the Mediterranean coast, about 50 km (31.07 mi) west of Limassol (the biggest port on the island), which has an A6 highway connection. Pafos International Airport is the country’s second largest airport.

Near Palaepaphos (Old Paphos) at the seaside of Petra tou Romiou is the modern mythical birthplace of Aphrodite, the Greek goddess of love and beauty and the founding myth is interwoven with the goddess at every level, so that Old Paphos became the most famous and important place for worshipping Aphrodite in the ancient world. »

Alors, où vais-je la trouver, cette Aphrodite, ou du moins, son esprit? Loin des masses en folie, la nature est magnifique, les eaux sont turquoises, le climat est chaud, très chaud … Au centre ville, ou Pano Paphos, les bars sont fréquentés par des chypriotes, et les repas sont pris en terrasse en compagnie de musiciens. Quel plaisir de déguster des tapas dans une ouzerí (bar à ouzo) sur du rembetiko! À Petra tou Romiou, les paysages sont tellement magnifiques que je comprends pourquoi tant de touristes ont choisi d’élire domicile ici …

Petite pause à Κουτουρού, une ouzerí très animée le soir

Petite pause à Κουτουρού, une ouzerí très animée le soir

Petra tou Romiou, la pierre d'où Aphrodite est sortie de l'écume

Petra tou Romiou, la pierre d’où Aphrodite est sortie de l’écume

Et puis, il y a bien sûr les habitants de Paphos. Après seulement un mois, j’ai pu faire la connaissance de Boika, la super mama bulgare plus énergique que tous; Giorgo, le lover géorgien qui a la tête dans les nuages; Sergio, le chanteur lyrique reconverti cuistot qui nous vient de Moldavie; Simou, le belge infatigable qui est ici avec le même programme que moi; ou Angelo, le jeune chypriote passionné qui a l’ambition de remettre en question le status quo de la crise … Que de personnalités passionnantes qui ont chacune une histoire, et aussi des recettes préférées, que j’essaierai de soutirer, en plus des plats à découvrir en visitant les villages aux alentours de Paphos!

δáχτιλα or ladies' fingers

δáχτιλα ou doigts de jeunes femmes

Sur ce, αντίο φίλοι μου!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s